Modèles Numériques de Terrain (DTM – DEM - DSM).

L’acquisition des données pour la création d’un modèle numérique de terrain est effectuée par des techniques de photogrammétrie 3D à l’aide des photographies aériennes stéréo. DTM est constitué des points de hauteur sur un quadrillage régulier ou irrégulier, ainsi que des «brake lines» représentent les caractéristiques géomorphologiques et des anomalies de terrain. Par exemple, les bords de la route, la construction d’aménagements, les cours d’eau, les boutures, les remblais, les pentes raides, etc.

Les modèles numériques de terrain constituent des données d’importance capitale définit nécessaire pour une large gamme des applications, telles que l’environnement, l’énergie hydraulique, les études d’ingénierie et le contrôle des inondations.

Créant un DTM dans une zone «build-up», il est nécessaire de représenter aussi tous les objets créés par l’homme, ainsi un modèles numériques de surface (DSM) qui décrit à la fois, le relief du terrain ainsi que les bâtiments et les constructions de chaque nature faisant un 3D modèle de ville.

Les 3D modèles des villes sont utilisés pour une large gamme d’applications comme les télécommunications, GSM et 3D prédiction de la planification, modèles de prédiction du bruit, modélisation des émissions thermiques, etc.

A Geomatics, on produit des modèles numériques de terrain ou des 3D modèles de ville, comme des produits autonomes pour plusieurs applications ou des produits de base nécessaires à la production d’orthophotocartes.